Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ciné Chik

Créateur d'envie....

A la rencontre de Gwendolyn Gourvenec.

Credit photo  Kasia Kozinski

Credit photo Kasia Kozinski

- Peux tu te présenter en quelques mots et nous parler de ton actualité??

Vous pouvez me voir actuellement au cinéma dans le film de Stéphane Meunier "Un village presque parfait" aux côtés de Didier Bourdon et Lorant Deutsch; du tournage dans les Pyrénées à la sortie, ce fut une superbe expérience.

Je fais la tournée des festivals avec "WAX, we are the X" de Lorenzo Corvino, un film italien avec notamment Jean Marc Barr et Rutger Hauer; j'y tiens le rôle principal avec deux acteurs italiens très prometteurs Davide Paganini et Jacopo Bicocchi. Le film vient de gagner le Best Foreign Feature Film à l'International Filmmakers Festival de Londres. C'est un film magnifique, un road trip à trois, une sorte de Jules et Jim sur la génération X que j'ai vraiment envie de défendre.

- Quel est ton premier souvenir de cinema étant plus jeune??

Les épisodes de Sissi et Pierre Richard ont bercé mon enfance. Romy Schneider a eu un fort impact sur moi, je demandais à ma mère de me mettre les Sissi tous les mercredi! Quelle actrice incroyable, elle me fascinait; et continue toujours d'ailleurs. Et concernant Pierre Richard, j'ai vu La course à l'échalote, La chèvre ou encore Le grand blond avec une chaussure noire un nombre de fois incalculable, toujours avec le même plaisir.

- Et dans la continuité ton premier coup de coeur?? (ça peut être le même)

Je crois que le premier film qui a été un déclic pour moi, fut Millennium Mambo de Hou Hsiao-Hsien. Wow, j'ai vu ce film, notamment la scène d'ouverture avec Shu Qi, qui pour moi est un des plus beaux plans de cinéma, et je me suis dit: voilà pourquoi je veux faire du cinéma, pour donner cette émotion que j'ai ressenti, qui d'ailleurs est absconse, aux gens, pour les transporter.

- A quel moment as tu su que tu voulais faire ce métier??

Assez tard finalement. J'ai toujours su que je ne pouvais pas faire un métier "classique", si on peut dire ça comme ça, qu'il me fallait au jour le jour vibrer, me remettre en question, prendre des risques et surtout créer. Albert Camus disait :"Créer, c'est vivre deux fois".

Lors de mon année à Londres post-bac, j'ai fait la rencontre de quelqu'un qui m'a fait découvrir ce métier auquel j'étais très éloignée. Je ne viens pas du tout de ce milieu. J'ai eu un coup de foudre.

- Quel est le film que tu regardes secrètement parce que tu en as honte??

Pourquoi avoir honte de choses qu'on aime? Non non, je ne vois pas:

- Que penses tu de la citation de Pierre Niney « Merci aux bienveillants »

Est ce que c’est une valeur qui te parle??

J'ai été absolument ravie d'entendre ce mot aux Césars. C'est drôle d'ailleurs que tu me poses la question, ça veut dire que ça a vraiment interpellé et que c'est suffisamment rare pour le souligner. C'est d'une justesse folle avec ce à quoi je crois. Soyons bienveillants entre nous.

J'ai reçu beaucoup de messages de soutien ces derniers temps avec la sortie du film, très bienveillants, qui touchent, qui portent... J'étais la première surprise. J'ai essayé de remercier un à un toutes ces personnes qui donnent de leur temps pour te soutenir.

- Y à t’il des réalisateurs ou comédiens avec lesquels tu aimerais tourner??

Tant...

- Quels sont tes projets???

Tout d'abord continuer à promouvoir le film italien. Puis j'ai décoché un rôle, petit mais très sympathique dans Tout Schuss, le deuxième film de Stéphan Archinard et François Prévôt-Leygonie. Je suis ravie de donner la réplique à José Garcia! Ensuite j'irai en Italie à la rentrée tourner un beau film là-bas, mais shut...

- Je terminerai par une question que j’adorai dans l’émission « Inside acter’s studio »

Si le paradis existe, qu'aimeriez que Dieu vous dise en arrivant?

Eh oui, tu avais raison de croire en moi, j'existe bien!

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Laurent Chik

Le cinéma, un vrai moment d'évasion.
Voir le profil de Laurent Chik sur le portail Overblog

Commenter cet article