Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ciné Chik

Créateur d'envie....

Critique "Lost River". De Ryan Gosling.

Dans une ville qui se meurt, Billy ( Christina Hendricks) mère célibataire de deux enfants, est entraînée peu à peu dans les bas-fonds d’un monde sombre et macabre, pendant que Bones (Iain De Caestecker) son fils aîné, découvre une route secrète menant à une cité engloutie. Billy et son fils devront aller jusqu’au bout pour que leur famille s’en sorte.

​Nous avons eu la chance après la projection de Lost River, de participer à une masterclass avec deux acteurs talentueux Ryan Gosling himself mais cette fois ci en tant que réalisateur (les filles étaient en joie) et Reda Kateb que je trouve d'une générosité sans faille.

C'est le réalisateur lui même qui résume le mieux son film, la version dark des "Goonies" film culte pour une génération entière réalisé par Richard Donner en 1985.

Les références de Gosling, son spectre cinématographique sont plus larges que cela, on sent les influences d'un Kubrick, d'un Carpenter, d'un Lynch mais est ce suffisant pour en faire un bon film la question se pose.

​Ma réponse sera très simple, des débuts prometteurs avec des partis pris musicaux et esthétiques très intéressants mais le film pêche par un scénario ou plutôt un manque de scénario, mais bizarrement je suis tombé sous le charme de ce premier long métrage.

Un petit cocorico avec la présence du grand Reda Kateb, dans son premier rôle de prince charmant, je dirai plutôt de chevalier, son cheval de fer étant un taxi qui amène beaucoup de douceur à l'impression écrasante que nous laisse la ville de Detroit.

Un gros coup de coeur pour Ben Mendelsohn , qui illumine de sa présence troublante la toile en banquier et patron d'un bar sordide pour les assoiffés de sang et d'émotions fortes.

​Ryan Gosling est un acteur et un réalisateur attachant que l'on à envie de voir vieillir et gagner en maturité.

MA NOTE 6,5/10

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Laurent Chik

Le cinéma, un vrai moment d'évasion.
Voir le profil de Laurent Chik sur le portail Overblog

Commenter cet article